mardi 26 mars 2013

Nouvelles de mars 2013


Nouvelles de MARS  2013
ces 2 derniers mois d'hiver ont été particulièrement éprouvants pour les familles
un accident mortel au squat Lavirotte,
un incendie sur le terrain de St Fons,
tous deux dûs à l'extrême précarité des conditions d'hébergement et de chauffage,
mettant en permanence les vies des familles en danger.
peurs et incertitudes … des nuages noirs continuent à planer :
rumeurs et démentis d'expulsions
fermeture prochaine des hébergements du plan froid
interrogations sur le dispositif Andatu mis en place par la préfecture
propos du ministre Manuel Valls
à l'école de St Fons
en janvier et février vous avez été 1183 à signer une pétition
pour que les enfants rejoignent une école de la commune :
où en est-on aujourd'hui ?
Encore trop peu de jeunes scolarisés en collège
A ce jour, sur 99 jeunes susceptibles d'aller en collège, et suivis par Classes :
seuls 38 jeunes sont effectivement scolarisés
(et encore, tous ne le sont pas à plein temps).
Et les autres ?
Pourquoi cette situation ?

malgré tout, l'espoir et le printemps sont bien là
un atelier de peinture a démarré au squat Lavirotte :
Les enfants faisaient ce 20 mars leur première exposition de rue 
le samedi 6 avril après-midi à la Feyssine  
grand nettoyage de printemps
 on a besoin de bonne humeur, de bras, de râteaux,
de gâteaux aussi...venez nombreux !





Annonces
la Journée des Rroms
Organisée par le Collectif Rrom des associations de l'agglomération lyonnaise 
 
avec la présence de Classes


Conférence-débat le jeudi 4 avril à 18h30 - Maison des Passages - 44, rue Saint Georges - Lyon 5e
Familles en précarité et réussite scolaire

Comment construire ensemble l'école de la réussite de tous ? 


Conférence le jeudi 4 avril à 18h - Amphi D101, Université Catholique de Lyon, 23 place Carnot,  LYON 2e
Les enfants rom et le défenseur des droits

avec Marie DERAIN, Défenseure des enfants, 
adjointe du Défenseur des droits

L'exposition de peinture à  Lavirotte :






lundi 25 mars 2013

Accident et incendie



Accident mortel au squat Lavirotte
Après le décès d'un jeune père en février, au moment des grands froids, les familles ont redouté l'évacuation (plus de 220 personnes, dont une centaine d'enfants, vivent dans ces anciens locaux industriels désaffectés, partiellement démolis). Rumeurs et démentis se sont succédés. Les parents sont allés voir le maire, lui expliquant qu'ils voulaient rester sur place pour que leurs enfants puissent continuer à aller à l'école.
Finalement la préfecture s'est engagée à ne pas évacuer prochainement.
Un répit... mais non une solution durable.

Incendie au terrain Sampaix à St Fons
Le terrain, où vivaient environ 200 personnes, a connu un important incendie dans la nuit du 22 mars. Il n'y a pas eu de victimes, mais de nombreuses familles ont tout perdu.
Actuellement, certaines sont hébergées provisoirement dans un gymnase. Elles ne savent pas aujourd'hui ce qu'elles vont devenir.
D'autres ne sont plus hébergées, et ne savent pas non plus ce qui les attend.

dimanche 24 mars 2013

Andatu - Valls

Dispositif Andatu
Programme pilote initié et dirigé par le préfet qui en a confié la mise en oeuvre à Forum-Réfugiés. Ce programme est destiné à un certain nombre de familles roms de Roumanie, et vise à leur « accès simultané au droit au séjour, au logement, à la formation et à l'emploi ».
Voir aussi l'éditorial du journal de Forum Réfugiés, n°58 de décembre 2012, qui marque bien les limites du projet.


Réactions aux propos tenus par Manuel Valls
Le 14 mars, le ministre de l'intérieur donnait une interview au Parisien à propos des démantèlements de camps roms. A la question du journaliste : « les villages d'insertion peuvent-ils être une alternative ? », M.Valls a répondu :
« C’est expérimenté à Tourcoing ou à Montreuil. Des familles sont désireuses de s’intégrer, mais elles sont une minorité. Ces expériences sont donc difficiles à mettre en œuvre. […] Je le redis, je partage ce que m’a dit le Premier ministre roumain : 
« Les Roms ont vocation à rester en Roumanie, ou à y retourner. »
Ces propos ont suscité de vives réactions de la part de nombreuses associations, qui ont écrit au premier ministre :

Plus généralement, se repose la question de l'application sur le terrain de la circulaire du 26 août 2012 (voir gazette de janvier), comme le rappelle l'association Medecins du Monde :

samedi 23 mars 2013

Ecole St Fons

Ecole St Fons
Les pétitions ont été transmises à la maire de St Fons lors d'une entrevue le 19 février. Elles ont également été transmises à l'inspectrice de l'éducation nationale.
Puis un courrier a été adressé à la maire de St Fons le 1er mars, rappelant les demandes :
- inclusion de tous les enfants dans les écoles de la commune,
- bénéfice de la cantine.
A ce jour, la situation a un peu évolué : parmi les enfants roms scolarisés à l'école Anatole France, les 8 enfants les plus âgés ont été inscrits en CM2 à l'école Guéhenno, où il y avait de la place. Ils peuvent aller à la cantine. Cette école est malheureusement très loin du terrain Sampaix.
Mais depuis l'incendie, tout est à nouveau remis en question : selon le lieu du relogement, comment se poursuivra la scolarité des enfants ?

vendredi 22 mars 2013

Scolarisation en collège

Scolarisation en collège
D'après les recensements faits par Classes, sur 99 jeunes susceptibles d'aller en collège :
38 jeunes sont effectivement scolarisés.
Pour les autres :
27 ont fait toutes les démarches pour s'inscrire, mais n'ont pas reçu d'affectation. Parmi eux, certains attendent depuis deux ans...
26 n'ont pas encore terminé ces démarches
8 ont renoncé à les poursuivre, persuadés que cela n'aboutirait pas.

En effet, les délais d'attente sont longs, car il existe peu de places en collège pour les élèves allophones (= non francophones, nécessitant un enseignement adapté). Les places sont également limitées pour les enfants qui n'ont jamais été scolarisés auparavant et ne savent pas lire.
Ce manque de place est particulièrement criant dans le Rhône : ce département, qui compte de nombreux enfants concernés, a vu arriver sa 1ère chargée de mission en novembre 2012 seulement ...

Quel avenir pour ces jeunes ? L'école est leur unique chance de préparer leur avenir. Et toutes les années passées hors de l'école compromettent leurs possibilités d'accès à une formation professionnelle.
Anina Ciuciu, aujourd'hui étudiante à la Sorbonne, arrivée de Roumanie à l'âge de 7 ans avec ses parents roms, explique mieux que personne cette chance que représente l'école :
et aussi :

jeudi 21 mars 2013

grand nettoyage de printemps

Grand nettoyage de printemps à la Feyssine
L’an dernier deux bénévoles de l’ABEJ avaient donné de leur temps et prêter leurs véhicules pour aller à la déchetterie. Depuis les familles nous ont sollicité à plusieurs reprises, pour leur permettre à nouveaux de se débarrasser des encombrants.
Avec l’arrivée du printemps, mais aussi parce que l’avenir de ces familles est incertain, nous organisons un grand nettoyage de printemps, samedi 6 avril.

Cet acte citoyen sera une opportunité pour les familles de mettre en avant la bonne gestion  de leur lieu de vie, rencontrer des personnes du quartier, sensibiliser les personnes qui passent régulièrement devant le terrain,  et constater que nous sommes nombreux à nous mobiliser pour les soutenir.

 L’après-midi s’organisera autour de plusieurs activités :
-          Aider les familles à acheminer les déchets encombrants à la déchetterie la plus proche
-          Accompagner les enfants et les adultes pour nettoyer les alentours du terrain (allée le long du cimetière, chemin menant à la Doua, tunnel)
-          Installer une exposition éphémère des peintures réalisées par les enfants.
-          et pour finir partager un moment convivial autour d’un goûter.
 Pour ce grand nettoyage de printemps, nous avons besoin :
-de râteaux
- d’une ou deux remorques avec les voitures équipées
- de conducteurs
- de bras
- de bonne humeur
- de quelques douceurs pour le goûter.
 On vous attend nombreux.
 Elodie

mercredi 20 mars 2013